sujet 1 : Le tri sélectif et son application

Parce que le taux de recyclage stagne depuis maintenant deux ans, Eco-Emballages a cherché à comprendre le rapport des Français au geste de tri grâce au tout premier Observatoire du geste de tri en partenariat avec Ipsos. Eco-Emballages décrypte ainsi pour
la première fois le rapport des Français au geste de tri et répond aux questions : Qui sont les trieurs ? Pourquoi trient-ils ? Quels sont les freins à ce geste de tri ?

Le tri des emballages toujours au programme des vacances pour 79% des Français.
Que les Français soient en ville, à la campagne, à la montagne ou à la mer, le tri reste une activité quotidienne des vacances. C’est l’enseignement de l’étude réalisée par Eco-Emballages et l’institut CSA Research. En effet, 79% des Français restent autant mobilisés pour le tri des emballages pendant leurs vacances qu’au quotidien.
Le tri, un geste bien ancré dans les habitudes des Français Si l’étude souligne que le tri est devenu une habitude pour plus de 2 Français sur 3, 55% d’entre eux déclarent trier pour préserver l’environnement et les lieux dans lesquels ils se trouvent.
Les emballages qui sont majoritairement triés en vacances comme le restant de l’année sont le verre
(88%), les bouteilles en plastique (87%) et les emballages en carton (84%).
Si le tri est bien intégré dans la vie quotidienne
des Français, 11% d’entre eux déclarent tout de même y faire moins attention pendant leurs congés. Les raisons les plus souvent invoquées pour justifier ce« relâchement » : le manque de bacs de tri sur leur lieu de villégiature (52%) et le manque d’information sur la localisation des points d’appo
rt volontaire (50%). De manière globale, les hommes, les personnes de plus de 50 ans et les ruraux ont tendance à trier autant en vacances qu’au quotidien, mais surprise, les femmes et les moins de 35 ans se relâcheraient en congés.

sujet 2: la lavande dans le Quercy

La lavande est chère à notre odorat et aux bienfaits qu’elle apporte.
Dans notre région et dans la provence, la culture de cette plante date depuis de nombreuses années.

Autrefois, la lavande du Quercy était reconnue pour ses qualités spécifiques. Elle était tout aussi prisée que la lavande cultivée en Provence. De 1950 à fin 1970, le Tarn-et-Garonne et le Lot produisaient 10% des huiles essentielles françaises de lavande.